Isère Sourire : La Voix est Livre

Isère Sourire : La Voix est Livre

La princesse de Clèves

Il y aura toujours de merveilleux classiques à lire ainsi je goûte avec délice aux miracles de la puissante plume de feu Marie-Madeleine de La Fayette. Un auteur du 17ème siècle qui a su mettre son talent au profit de la littérature avec cette oeuvre superbe. Un livre sur les sentiments cachés, éprouvés ou exhibés à une époque où galanterie et surtout libertinage faisaient rage dans les salons de l'aristocratie française mais aussi européenne. Ainsi un amour en chasse un autre et les époux et épouses légitimes de tous ces amoureux transits, étaient les dindons de la farce de cette concupiscence effrénée. La princesse de Clèves donc héroïne de Madame de La Fayette, évolue à la cour des Valois et tombe amoureuse du comte de Nemours malgré elle et ses bonnes résolutions commandées par sa mère, Madame de Chatres, de ne pas céder à la tentation. La princesse de Clèves vertueuse pour son temps a quelques scrupules vis-à-vis de son mari  le prince de Clèves, mais la passion prend le dessus.

C'est très bien écrit et les histoires d'alcôve y sont si nombreuses et bien racontées qu'on est charmé par l'atmosphère de cet ouvrage d'un autre temps. On y apprend beaucoup de choses sur la manière d'appréhender les relations entre hommes et femmes à cette époque. On y apprend surtout que la séduction était un jeu et que tout le plaisir, tout le challenge reposait avant tout sur l'art de séduire plus que sur l'aboutissement de ces passions éphémères et aussi superficielles reconnaissons-le, car toutes les histoires d'amour semblaient reposer sur l'attrait physique. Ainsi une jeune beauté courtisée, une fois tombée dans les filets de son (ou ses) amant potentiel, pouvait vite être remplacée par une autre jeune fille tout aussi belle et ainsi de suite. Des amours sans fin axés avant tout le physique donc et qui semblaient n'avoir pour but que de parfaire le tableau de chasse de jeunes châtelains fringants, souvent arrogants et fiévreux.

C'est bien sûr un livre d'histoire avant d'être une étude des moeurs de la haute société du 17ème siècle.

Je recommande cette lecture absolument à tous ceux qui comme moi adorent les auteurs du passé.

 

 

bm_20031_aj_m_7742.jpg



23/05/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 14 autres membres