Isère Sourire : La Voix est Livre

Isère Sourire : La Voix est Livre

Les regrets

 

 

Il en a des regrets Frédéric Mittérand ! Tout son ouvrage est rempli d'excuses et de justifications a posteriori concernant ses faits et gestes anciens ou plus récents. Mes regrets sont des remords, est un mea culpa de papier où on revisite l'histoire personnelle de l'auteur à la lumière de ses émotions. Le livre est bien écrit, le thème est ma foi, insolite et l'on hésite un peu entre classer ce livre dans les ouvrages de psychologie ou les simples autobiographies. C'est finalement la raison d'être de cette oeuvre qui questionne. Pourquoi l'a-t-il écrite ? Est-ce pour soulager une conscience malmenée ? Pour vider son sac ? C'est surprenant. Tous les paragraphes qui introduisent un nouveau personnage dans l'histoire du cheminement de la vie de Frédéric Mittérand, commencent par "Je regrette" ce qui donne l'impression d'un interminable listing. Un parti pris littéraire évidemment qui confère à ce livre un ton original.  Un livre qui a le mérite d'être sincère et  qui met en évidence la grandeur d'âme de son auteur qui a le courage de se regarder en face et fait preuve d'une grande intelligence à travers une analyse très fine de ses propres erreurs. On peut dire que lui au moins, sait se remettre en question. Les parties de récit concernant les animaux montrent que l'auteur leur témoigne un grand respect, et lui font donc honneur. En effet, dans un monde où tout va trop vite, où chacun ne pense qu'à son plaisir personnel et reste inévitablement cantonné dans l'étroitesse de son existence, qui se soucierait du sort d'un chien errant le long d'une autoroute ? Qui s'en souvient encore après l'avoir vu ? C'est dans l'observation de ces détails-là, dans la compassion et l'humanité dont Frédéric Mittérand fait preuve à l'égard des plus faibles et des plus méprisés, qu'il est sans doute le plus magnifique. Même si Mes regrets sont des remords est décidément trop intimiste, et que certains évènements relatés y sont détestables, il reste un livre intéressant où les bassesses du quotidien se mettent au service d'une introspection poussée dont Frédéric Mitterand est probablement sorti grandi.

 

 

1540-1.jpg



09/01/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 14 autres membres