Isère Sourire : La Voix est Livre

Isère Sourire : La Voix est Livre

Biographies/Actualité


Nouvel extrait de Merci Johnny

"Vous, vous étiez un artiste polymorphe, un homme de challenge, un champion mais aussi un magicien de la scène. Votre personnage en abritait plusieurs qui nous ressemblaient un peu. Votre mort les a délivré un à un à travers les portraits que vos proches brossent de vous depuis que vous n’êtes plus. On nous parle de Johnny la bête de scène, de Johnny au grand coeur, de Johnny le timide, de Johnny le téméraire, de Johnny le sportif, de Johnny le gentil. Toutes ces facettes de votre personnalité que vos tatouages et vos bijoux à tête de mort contredisaient, tous ces Johnny Hallyday c’était vous. "

Nouvel extrait de Merci Johnny disponible sur Amazon.

 

Capture d’écran 2018-04-25 à 15.00.52.png


24/06/2018
0 Poster un commentaire

Bientôt un livre "hommage" à Johnny Hallyday

Bonjour

 

Cela fait bien longtemps que je ne m'étais plus manifestée sur ce site pourtant mes activités littéraires se poursuivent. Je prépare actuellement un livre hommage à notre rocker national Johnny Hallyday parti trop tôt. Ce livre n'est pas sa biographie. Il y en a énormément qui ont été écrites sur lui et je n'aurais rien eu à dire de plus que ce que tout le monde sait déjà de sa destinée. Non, ce livre c'est plutôt un livre "hommage" sous forme de discours à son intention. Je lui témoigne de ma stupéfaction au sujet de son départ, de mon chagrin en tant que fan et de celui de la France entière.

Un livre composé d'une première partie sur ce discours et d'une seconde sur des petites infos insolites et un peu décalées sur lui. Si c'est encore possible d'en trouver tant sa vie a été revisitée souvent.

J'espère qu'il vous plaira. Ci-dessous un extrait de ma note aux lecteurs :

 

Ce livre n’est pas une biographie. Il ne parle pas de la vie de Johnny Hallyday qui, en soixante ans de carrière, a rempli des pages et des pages d’innombrables ouvrages. Ce livre parle de sa mort, du choc qu’elle a produit sur moi et sur tous les autres, tous ceux qui aimaient cet artiste un peu, beaucoup ou passionnément.

C’est un livre hommage. Je n’avais pas prévu d’écrire sur lui auparavant. Son parcours était trop long à raconter et d’autres avaient très bien su le faire. C’est cette matinée du 6 décembre 2017 qui a été le détonateur de la rédaction de ce texte, ce jour où nous avons compris qu’il ne chanterait plus. Je me souviens que quelques heures à peine après son décès, quelque chose s’est réveillé en moi. Quelque chose qui venait de loin, de mon enfance et de mon adolescence et que je ne savais pas définir. Peut-être cette touche d’idéalisme qui fait de nos jeunes années une terre dont on ne revient jamais. Quelque chose qui s’agite au fond de vous tout en vous adressant un au-revoir définitif. Ce jour-là, j’ai su qu’une fois de plus dans ma vie, j’allais écrire.


14/01/2018
0 Poster un commentaire

Là où le soleil disparaît

Tout le monde connaît  le chanteur Corneille, sa voix envoûtante et ses rythmiques à mi-chemin entre la pop et la folk mais lui seul sait combien de souffrances il a pu endurer. Un historique personnel terrible qu'il retrace avec beaucoup de lucidité et d'honnêteté intellectuelle dans son autobiographie parue l'an dernier aux éditions XO : Là où le soleil disparaît. L'artiste revient sur son enfance passée au Rwanda qui sera massacrée par un viol subi à  l'âge de six ans et demi avant que son psychisme ne subisse le coup de grâce : l'assassinat de ses parents et ses frères et soeurs sous ses yeux alors qu'il n'avait que dix-sept ans. Un parcours semé d'embûches où la tristesse deviendra sa compagne de tous les jours mais dont il sortira vainqueur pour l'amour d'une femme : Sofia de Meideros, mannequin d'origine portugaise qui a su faire de lui un mari et le père de deux enfants. Quant à son parcours musical, nul besoin de le présenter tant il est brillant.

Un ouvrage terrifiant dans lequel le témoignage sans concessions du chanteur remettrait à  leur place ceux qui se plaignent pour rien. Une très belle illustration de résilience.

 

Là où le soleil disparaît, Corneille, autobiographie, éditions XO, 325 pages prix 19,00 euros.

 

 

corneillecouv-510067-0@1x.jpeg

 

 


16/09/2017
0 Poster un commentaire

Les regrets

 

 

Il en a des regrets Frédéric Mittérand ! Tout son ouvrage est rempli d'excuses et de justifications a posteriori concernant ses faits et gestes anciens ou plus récents. Mes regrets sont des remords, est un mea culpa de papier où on revisite l'histoire personnelle de l'auteur à la lumière de ses émotions. Le livre est bien écrit, le thème est ma foi, insolite et l'on hésite un peu entre classer ce livre dans les ouvrages de psychologie ou les simples autobiographies. C'est finalement la raison d'être de cette oeuvre qui questionne. Pourquoi l'a-t-il écrite ? Est-ce pour soulager une conscience malmenée ? Pour vider son sac ? C'est surprenant. Tous les paragraphes qui introduisent un nouveau personnage dans l'histoire du cheminement de la vie de Frédéric Mittérand, commencent par "Je regrette" ce qui donne l'impression d'un interminable listing. Un parti pris littéraire évidemment qui confère à ce livre un ton original.  Un livre qui a le mérite d'être sincère et  qui met en évidence la grandeur d'âme de son auteur qui a le courage de se regarder en face et fait preuve d'une grande intelligence à travers une analyse très fine de ses propres erreurs. On peut dire que lui au moins, sait se remettre en question. Les parties de récit concernant les animaux montrent que l'auteur leur témoigne un grand respect, et lui font donc honneur. En effet, dans un monde où tout va trop vite, où chacun ne pense qu'à son plaisir personnel et reste inévitablement cantonné dans l'étroitesse de son existence, qui se soucierait du sort d'un chien errant le long d'une autoroute ? Qui s'en souvient encore après l'avoir vu ? C'est dans l'observation de ces détails-là, dans la compassion et l'humanité dont Frédéric Mittérand fait preuve à l'égard des plus faibles et des plus méprisés, qu'il est sans doute le plus magnifique. Même si Mes regrets sont des remords est décidément trop intimiste, et que certains évènements relatés y sont détestables, il reste un livre intéressant où les bassesses du quotidien se mettent au service d'une introspection poussée dont Frédéric Mitterand est probablement sorti grandi.

 

 

1540-1.jpg


09/01/2017
0 Poster un commentaire

Précisions Calogero toute l'Histoire

Bonjour

 

Je suis très heureuse de vous annoncer que mon ouvrage sur Calogero reparaît enfin après bien des déboires administratifs suite à la faillite de mon éditeur précédent. Mon nouvel éditeur Les Presses du Midi a accepté de ressortir le bouquin tout de suite après Cher Ami Président (un roman psychologique paru en 2014 chez le même éditeur et disponible actuellement partout dont il ne reste d'ailleurs qu'un seul exemplaire sur Amazon actuellement) ce qui lui donne un second souffle et qui est pour moi une vraie récompense après la première déception, le premier échec que j'avais dû essuyer.

 

Il s'agit là d'une réédition, donc d'une réimpression bien que la couverture soit nouvelle et le titre nouveau. Seulement j'ai apporté des retouches à mon texte notamment suite à ma rencontre avec Francis Maggiulli qui a accepté de me recevoir pour un long entretien sur Grenoble et qui m'a fourni des précisions intéressantes et nouvelles. Ses propos rapportés entre guillemets ou exploités dans le fil de l'histoire, émaillent le texte. Celui-ci est également mis à jour jusqu'en 2015 car ma précédente édition en 2012 s'arrêtait avec la naissance de Circus or depuis, trois années se sont écoulées et Calogero qui est en pleine forme artistique, a continué son bonhomme de chemin.

 

Ce livre ne comporte pas de photos comme le précédent car je ne pouvais pas non plus refaire exactement le même livre vu qu'il était déjà paru une fois pour le compte d'un autre éditeur.

 

Je souhaite aux fans qui achèteront cette version, une bonne lecture et en attendant, une bonne journée. Ici, à Grenoble le soleil est déjà haut dans le ciel et dans quelques heures quand mes enfants seront réveillés, je pourrai monter le son en  réécoutant Nathan que j'adore.

 

Bises à tous

 

Sandra Monteforte Gardent

 


28/10/2015
0 Poster un commentaire


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser